Uldir

L'Offensive avait chevauché toute la journée pour atteindre leur camp de base, chacun s'était délesté de son armure ne gardant sur lui que le nécessaire en cas d'attaque surprise des trolls de sang de la région. Le feu était allumé et l'air était lourd, chacun vaquait à ses occupation pour essayer de tromper l'appréhension et le stress qui les dévoraient. Gorthael et Thrazfon revoyaient en détails leur plans d'attaques, Holstein et Verdeterre se racontaient de vielles histoires Taurènes et s'esclaffaient à l'idée de leur retour à la maison couverts de gloire, Mortida affutait ses lames et Skëld s'enfuyait du monde réel en transe méditative à l'Anchoracée. Khadi, quand à elle, semblait ne pas gérer ses émotions aussi bien que les autres. Assise sur un rocher à une centaine de mètres du campement, face au vide, elle admirait au loin les imposantes portes d'Uldir. C'était sa première fois sur le terrain et la maitresse chasseuse ne ressentait qu'appréhension et terreur à l'idée des horreurs tentaculaires et corrompues que renfermaient le complexe.

Soudain, un bruit se fit entendre dans les fourrés ! Elle jeta une poignée de sable sur son feu de camp pour étouffer les flammes et se mit à l'abri derrière ce qui fut son appui. Son cœur battait a un rythme effréné, la sueurs perlait de son cou et glissait entre ses seins, sa main droite se serra sur son arc et la gauche encocha une flèche machinalement. Les pas se firent de plus en plus proches, arrivant à ce qu'elle évalua être une dizaine de mètre de sa position. D'un geste vif et gracieux elle se mit à découvert et mit le perturbateur en joue.

En un soupir débandait son arc et le posait a terre avant de reprendre sa position initiale sur le rocher.

Awoke avança vers elle et se mit à genoux devant le feu éteint.

L'imposant Tauren, sage du groupe alluma d'un geste minutieux et rapide un nouveau feu.

"Tu ne m'as pas l'air aussi détendue que les autres mon amie."

Sa voix était grave et reposante, une de ces voix qui peuvent imposer le respect à un millier d'homme.

"Il t'a fallut combien de siècle d'existence pour devenir aussi perspicace ?"

Sa fierté d'elfe l'empêchait de répondre par autre chose qu'un sarcasme glaçant, telle était sa race, noble et stoïque.

Le Druide fit un pas vers elle, son souffle puissant vint heurter la chemise imbibée de sueur de Khadi lui procurant un frisson glacial qui fit route de sa nuque à sa hanche tout ses poils se hérissèrent comme autant de petits poignard qui lui effleuraient la peau.

Le puissant charisme de son ainé la força inconsciemment à se livrer.

"Des dieux, des aberrations, des horreur que les titans eux même ont préféré enfermer... Qui sommes nous pour prétendre à la victoire face à ceux contre qui nos créateurs ont reculé ?"

"Des paroles d'une grande sagesse maitresse chasseuse."

Il posa son imposante main sur son épaule, Khadi réagit d'un long soupir de désespoir.

"Néanmoins combien de fois des mortels ont-il déjà accomplit l'impossible jeun..."

Le tauren fut coupé dans son discours par le bruit sourd et glaçant du cor de l'hiver de Talahtos.

"Il a perdu la tête ?" Fulmina Khadi. "Il vas rameuter toute la région !"

"Nous ferions mieux de retourner au camp. Et vite."(modifié)

Ils arrivèrent vite au camp, les tentes étaient en flamme, la terre grondait sous les pieds et les sabots, l'air sifflait, fendu par les épées.

Un petit groupe de trolls de sang avait tenter une offensive, une cinquantaine de ces carcasses émaciés couvertes de tatouages sanguinolents avait surgit de toutes parts.

Gorthael et Maidhion décimaient tout ce qui passait à leur portée au centre du camp et, comme une chorégraphie macabre, chacun de leurs mouvement semblables à un pas de danse se retrouvait suivi presque instantanément d'une gerbe de sang.

Tout a coup le ciel s'embrasa, Skëld était sorti de sa méditation. Il incantait, épaulé par Carli, une barrière lumineuse qui protégeais l'extrémité Ouest du camp brulant tout ce qui avait le malheur de passer au travers. Derrière cette barrière, face au danger se trouvaient Verdeterre et Holstein, égaux à eux même, submergés mais toujours debout et intacts.

"Je vais les épauler ! Toi essai de retrouver Baxter, c'était son tour de garde et je crains le pire pour lui."

La jeune chasseuse avait retrouvé l'aplomb et le courage qui lui avaient valu le respect des siens et sa place dans l'Offensive.

Awoke hocha la tête en signe d'acceptation et, dans un rugissement, se transforma en tigre avant de disparaitre dans les fourrés .

Chaque flèches visait juste, protégé par l'imposant bouclier du paladin Khadi fit des ravages dans les lignes ennemis focalisées sur le chevalier de la mort, le dernier assaillant tomba bien vite.

Le druide fit deux cercles concentriques autour du camp et finit par trouver le chasseur disparu, il était suspendu par les mains à deux mètres du sol au dessus d'un chaudron bouillonnant et débordant d'un liquide écarlate. Une trollesse, en transe, à genoux devant le chaudron psalmodiait une incantation entouré d'une dizaine de mâles.

L'ancien resta de marbre devant cette vision, ne réfléchissant qu'à un moyen de libérer son compagnon.

"Ak'agthshi ma uhnish, ak'uq shg'cul vwahuhn! H'iwn iggksh."

"Je dois faire vi.."

"Phquathi gag OOU KAAXTH SHUUL!"

Suite à ces derniers hurlements chacun des trolls de sang sur le champ de bataille commença a se décomposer, ils tombèrent, un par un et commencèrent à pourrir.

Une lourde odeur de charogne vint peser sur les alentours et un silence de mort remplaça le bruit du carnage.

Personne n'osai bouger, personne n'osai parler.

La prêtresse, dernière en vie sorti alors une dague sacrificielle et fondit sur Baxter !

Une liane la retint, la lame à quelques centimètres du coeur du troll.

Les nuages se dissipèrent, dévoilant une pleine lune, les yeux du tauren brillaient d'un éclat argenté, d'un revers de la main il fit tomber du ciel un rayon qui transperça l'abdomen de la trollesse de part en part.

Il alla détacher Baxter.

"Dit donc mec, ton truc c'est super impressionnant, mais comment tu l'utilise si tu as un toit au dessus de la tête ?"

Le tauren sourit devant l'humour du jeune troll.

"Et bien quand je suis en intérieur je me contente de soigner."

Ils échangèrent un sourire, Baxter était gravement touché, sa jambe probablement brisée comme deux de ses côtes.

Awoke approcha sa main des blessures.

"T'inquiète mec, les Loas, ils sont puissant ici, je vais guérir bien vite."

Le pouvoir de régénération des trolls était en effet très impressionnant une fois béni par leurs divinités.

"Gonk, il vas pas me laisser mourir ici."

"Il vaut mieux pour toi, sinon Verdeterre serai anéanti."

Ils rirent à nouveaux tout les deux, rires qui furent vite stoppés par une secousse.

"Tu as senti ça ?"

"Ouai mec, c'était quoi ?"

"Je n'en sais rien mais j'ai un mauvais pressentiment"

Le druide ne savait pas a quel point il avait raison.

Un hurlement suraigu déchira l'air à des centaines de mètres à la ronde.

Du sol avait jaillit, en plein milieu du camp, un tentacule de plusieurs mètres, aveugle, pourvu d'une gueule énorme et recouvert de pustules. Il balaya, d'un coup, toutes les personnes présentes autours de lui, un coup si rapide que même les chasseurs de démons ne purent l'esquiver.

Thrazfon se releva difficilement, il regardait le pinacle de corruption en face à face, ce dernier hurla à nouveau.

Aveuglé par la rage, il empoigna son épée et chargea sur la créature, la lame vint se planter dans la base du "corps" de la chose. Hurlante de colère et de douleur, le monstre fut pris d'un spasme, se contorsionna pour tenter de saisir le guerrier dans la gueule.

Les dents du monstre transpercèrent la peau du troll avec une facilité déconcertante, on entendait ses muscles se déchirer et ses os se briser.

Un nuage d'ombre se forma a quelques mètres à coté de la gueule affamée, en surgit Mortida qui, d'un coup de dague vif et précis trancha l'équivalent des muscles de la mâchoire de la bête.

Thrazfon tomba lourdement sur le sol, on entendit d'autres os se briser et son sang commençait à vernir la poussière du terrain. Thrazfon ouvrit les yeux, un visage familier se tenait en face de lui.

"Non mais regardez vous, au summum de votre gloire, quelle mort .. spectaculaire."

La silhouette applaudit et laissa échapper un rire glaçant Thrazfon se releva tout était figé autour de lui, plus de couleur, tout était de gris et silencieux. Il balaya la zone du regard, Mortida immobile à deux mètres du sol prêt à atterrir.

"Il faut toujours qu'il se la joue lui pas vrai ?"

Thrazfon hocha la tête.

"Alors c'est comme ça ? Ici et maintenant ?"

Interrogea le guerrier, observant le monde des vivant immobile depuis l'entre deux mondes.

"Non non non non non." La silhouette s'approcha de Thraz en flottant et posa sa main squelettique sur son épaule.

"Le vieux Bwonsamdi, tu as encore pas mal de choses à faire pour lui, je vais te renvoyer là bas mais tu te doutes bien que ce sera pas gratuit."

"Qu'est ce que tu veux de moi, Loa ?" Bwonsamdi laissa échapper un sourire a la fois satisfait et vicieux.

_"Ecoute bien maintenant ça vas devenir .. amusant."

..................................................................................................................................................................................................

Les yeux de Thrazfon s'ouvrirent lentement, il laissa son regard vaquer autours de lui. Assis sur son fauteuil, dans sa tente, couvert de bandage, il baissa les yeux sur Mortida en train de panser ses plaies aux jambes.

"Si j'avais su que tes acrobaties me sauveraient un jour"

La réprouvée sourit

"J'imagine que c'est ta façon de dire merci."

Le guerrier commença a se lever.

"Tu vas exploser tes points.." Soupira la voleuse.

Il finit son geste, les pansements tombèrent dévoilant un corps immaculé, aucunes cicatrices n'aurai su être distinguée.

Morti lâcha son matériel de soin sur le sol.

"Vous les trolls .."

"C'est pas le moment pour du racisme." Regard en coin de Thraz à Morti.

La toile de la tente s'ouvrit

"C'est toujours le moment pour du racisme" déclara Gorthael.

Il était suivi de Khadi, ils avancèrent tout deux jusqu'au milieu de la tente

"Morti, laisse nous s'il te plait."

La réprouvée hocha la tête, récupéra ses affaires et parti. Gorthael ferma la tente derrière elle.

"la dernière fois que tu as perdu un doigt tu as mis cinqs jours a la régénérer, me fait pas croire que c'est normal que tu ai guéri aussi vite."

_"Illidan t'as doté de la paranoïa en même temps que de la magie gangrenée ?" Le troll dévoila un sourire entre ses deux larges défenses.(modifié)

Gorthael cracha par terre.

"Le loa est puissant ici."

"Garde ça pour les touristes, on me l'a fait pas a moi, mais bon on a d'autres problèmes. D'autres trolls de sang vont attaquer, l'escouade de Niu, Yoko et Zed sont toujours pas revenu de la reconnaissance, on a perdu une bonne partie de nos provisions et on ne recevra pas d'aide de la Horde. Il faut trouver une solution."

Thrazfon devint très solennel a ce moment, il savait la situation critique et ne pouvais pas laisser les choses lui échapper maintenant. Il fit quelques pas jusqu'à Gorthael et se redressa devant lui, il le dépassait d'au moins un mètre

"Merci de ta sollicitude mon ami" Il posa sa main sur son épaule "viens voir." Il fit signe a Khadi d'approcher et ils avancèrent tout les trois jusqu'à une carte en peau.

"Hezrel nous a fourni les plans du complexe, comme tu le sais un mur effondré a deux kilomètres d'ici peut nous permettre d'entrer, nous allons entrer et monter un avant poste dans le complexe puis, une fois installés, nous recevrons l'aide de la princesse qui nous attend sur place"

"Il étaient censés arriver trois jours après nous."

"Je les ai mis au courant de notre situation pendant ma convalescence, elle et moi partageons un ami commun."

"vous les trolls ..." Soupira Gorthael.

"Très bien je fais seller les montures nous partons dès lors que la brigade de Zedkka sera de retour." Thrazfon et Khadi hochèrent la tête de concert.

"Au fait Thraz."

Air intérogatif du chef. "Hm ?"

"Content que tu sois sur pieds mais ne nous refait plus jamais ça."

"Taz'dingo Gorthael."

"Anu belore delana Thrazfon."

Le chasseur de démon sorti.

Presque simultanément le cor de l'hiver sonna trois fois avertissant le camp d'une incursion nord.

Thrazfon empoigna son épée, chacun des yeux qui la maculait le fixèrent, il fit signe à Khadi de le suivre et sorti rapidement. Il rejoignit le poste de garde ouest tenu par Talahtos et Grinch.

"Un problème ?"

"Trois cavaliers à deux kilomètres, chef." Le chevalier de la mort empoigna son épée.

Les trois silhouettes se dessinèrent dans le lointain, Thrazfon sourit et fit signe à l'elfe de baisser la garde.

Zedkka chevauchait en tête du cortège, on percevait derrière lui la lueur du destrier des flammes infernales de Niu tandis qu'à quelques mètres à coté, le soleil du crépuscule se reflétait sur les plaques d'or écarlate du destrier de Yokoko dans un flamboiement orangé.

À cette vision, Thrazfon fit un signe de tête à Talahtos. Deux long coup de cor s'en suivirent suivies de deux plus bref, l'Offensive s'arçonna et pris la route en cette fin de crépuscule.

Journal du généralissime rapport de mi-expédition : À la suite de notre départ de notre premier campement, nous chevauchâmes toute la nuit et jusqu'au lendemain au Zénith, si nous pouvions appeler ça un zénith. Ce marécage putride empeste la corruption et rare sont les rayons du soleil capables de briller entre les branches de la mangrove corrompue nourrie au sang des sacrifices que nous traversions. Il fallut une heure de plus pour longer le complexe jusqu'à la brèche où nous attendait Talanji et Crusaden, notre ambassadeur à l'expédition. Tous et toutes furent pris d'un profond malaise devant la construction cyclopéenne où nous nous apprêtions à entrer, si j'avais su à ce moment là que la menace présente à intérieur était aussi impressionnante que architecture. Nous établîmes le camps de base de l'Offensive et d'une partie de expédition de Talanji à intérieur et prîmes les trois jours suivants pour reprendre des forces et se préparer, à partir de maintenant nous avancions à la demi-aveugle, un plan des locaux, mais aucunes idées de ce qu'ils contenaient.

Deux jours après notre arrivée nous fûmes rejoints par un détachement extérieur de l'Offensive réquisitionné par la Horde au début du conflit, ils avaient eu notre message de ralliement à temps et je mentirai si je disais que l'arrivée de Vaärpen, Lehzy, Sorann, Cypress, Bartholomé, Hystaria et ne nous galvanisa pas tous. Nous prîmes un jour pour expliquer la situation à nos amis et les mettre au courant de nos objectifs. Comme je le pensais tous répondirent présent et nous avançâmes alors dans le complexe fort de notre unité et prêts à assurer l'avenir d'Azeroth.

Le premier obstacle que nous dûmes affronter était le gardien TALOC, ce dernier avait survécu à la frappe du M.E.C.H et avait été réparé par la magie du sang de G'huun lui même. Baxter fut le premier à tomber sous les assaut de l'assemblage titanesque, nous étions sur le point de triompher du gardien quand un système de défense inconnu se déclencha, un barrage de laser traversa aléatoirement la salle blessant mortellement notre chasseur. A la vue de cette perte Verdeterre accablé de chagrin ou en proie à une colère folle bassa sa garde une seconde trop tôt. L'imposant marteau du corrompu lui brisa toutes les côtes il succomberai de ses blessures quelques heures plus tard.

Le gardien corrompu tomba et nous voulûmes prendre un temps pour pleurer nos morts et leur rendre un dernier hommage. Ce temps fût très vite écourté par une attaque des parasites de sang qui dormaient dans les murs. Zedkka, Grunch et Cypress furent mordus et développèrent un terrible mal qui faillit les emporter. Par chance plus loin dans le complexe nous rencontrèrent un autre assemblage Titan, elle cette fois non corrompue. D.A.M.E entendit nos motivations et purifia nos amis de la maladie du sang juste à temps. Elle nous servit de guide dans le mégalithe. Le même jour, nous affrontâmes une horde de sans-visage et de séides de G'huun pour arriver à ce qui, selon D.A.M.E, était une ancienne chambre de test des titans. Ce qui nous attendais là brisa le cœur de tout les trolls de la troupe et insuffla la terreur aux autres, un gigantesque amalgame de trois cadavres de Loa ayant succombé aux expériences des titans et ressuscités par la corruption de G'huun. L'horreur de cet affront grotesque à la nature n'avait d'égal que la pestilence qui embaumait les lieux, le combat fut bref, brutal et laissa, tant nos armures que nos esprits, dans un état pitoyable. Deux jours furent nécessaire pour se remettre physiquement et mentalement et deux de plus pour réparer l'intégralité de notre équipement.

Le véritable affrontement commença alors, il ne passait plus une nuit sans que les Nazmanis du complexe ne nous attaquent et j'imagine que l'état de profonde fatigue dans lequel nous étions fut la cause de notre échec sur le prochain combat qui nous attendait. D.A.M.E nous avait parlé d'Uldir, une prison cyclopéenne pour G'huun mais également un centre de recherche et comme tout centre de recherche il possédait des archives. La salle des archives biologiques contenait un échantillon de la peste de sang d'Hakkar qui avait jadis ravagé les trolls, la corruption de G'huun avait tellement endommagé le complexe que la peste entra en contact avec un échantillon de sang du dieu très ancien. Ce qui naquit de cette rencontre était un geyser vivant et doté de conscience. Bloqués dans la même salle qui lui durant des heures, le combat fut long et intense si long que quelques un d'entre nous furent infectés par la peste et les efforts réunis de D.A.M.E, Sorann, Awoke, Skeld et Carli ne suffirent pas à les soigner. Ce jour là, Holstein, Niu, Hystaria, Maihidon, Zedkka et Yokoko allèrent rejoindre Baxter et Verdeterre de l'autre coté.

Thrazfon était assis au bord du précipice semblant sans fond d'Uldir, griffonant son journal, le regard perdu dans l'horizon. Un pas leger s'approchait de lui. "Qu'est ce que tu penses que c'est ?" Gorthael pointa du doigt l'amalgame de sang trônant sur la plate forme au milieu du précipice.

"Aucune idée, mais nous le saurons bientot" Il leva les yeux vers le plafond du complexe. "D.A.M.E a activé deux des trois matrices présentes dans les antichambres" Son regard se perdit a nouveau devant lui. "La dernière salle est face à nous, le passage s'ouvrira dès que nous auront défait notre dernier adversaire. "Qui sais ce qu'il sera, on peut s'attendre à t..." Arkhaam sorti de l'ombre : "L'indicible." "Soit plus clair et ne me coupe plus jamais la parole" soupira Gorthael. "Cela fait deux heures que je tourne dans ce complexe et j'ai trouvé l'accès a la dernière salle. Des archives ... Des archives vivantes. Les sceaux ont étés brisés, tout ce que les Titans cherchaient à garder ici comme specimen d'étude est libre."

"Uldir est un complexe d'étude déstiné aux dieux très anciens. Qu'est ce que tu as vu Arkhaam." Questionna Thrazfon. "Mes frères, rappelez vous des vielles légendes. Des histoires qu'on nous contait sur l'ouverture de la porte du scarabé, sur la première fois que le monde s'est rendu compte des immondices des dieux très anciens, de l'existence d'une telle corruption. J'aurai préféré etre là bas qu'ici. Ce que nous nous appretont à affronter est la voix d'un Dieu."

Thrazfon se releva et fit quelques pas vers Talahtos qui somnolait plus loin, ce dernier compris et deux coup du cor de l'hiver retentirent. L'Offensive repartait.

"Nous y voila" La porte était imposante, seul un fissure large comme deux tauren permetait de rentrer. Tout les membres de l'Offensive étaient à nouveau galvanisés, bien décidé à venger leurs camarades perdus. Grinch passa le premier et fit un bref rapport du contenu de la pièce : "Des cadavres de quijaris et de nérubiens sont démembrés de partout, une énorme masse semble dormir au fond." "Cette horreur les a tous massacré, ça nous facilite la tâche" plaisanta Soraan

L'Offensive progressait dans la pièce puis, à une centaine de metres de la créature, reflechit à un plan d'attaque.

Vos compagnons ne sont pas de taille, c'est peine perdue, abandonnez tout éspoir

Zek'voz ouvrit les yeux et se dressa sur ses articulations, un cri strident traversa l'ésprit de tout les aventuriers qui chargèrent dans l'instant.

Mortida lanca un grapin sur les imposant disques de stockage qui sortaient des murs et commença a actionner au hasard les mécanismes à sa portée.

Thrazfon et Saphy faisaient face à la minuscule tête de l'abomination évitant le plus possible son regard qui leur brulait l'âme à chaques fois qu'ils le croisaient. Les lanceurs de sorts et la chasseuse s'occupaient eux des immondices invoqués par les manipulations de Mortida.

"Morti ! Je veux pas te critiquer mais tu sais ce que tu fais ?!" Hurla Vaarpen

La voleuse n'y preta aucun attention et continua ses experimentations, sa dernière manipulation fit tourner le disque à une vitesse folle et dans un grincement assourdissant invoqua une image bien connu de tous.

"Yogg-Saron ! La fin de l'éspoir ! Le démon aux milles visages ! Le Dieu de la Mort !" Chacun fut stupefait et sous l'effet de la terreur Bartholome et Crusaden baissèrent leur garde un instant. Le premier fut transpercé de part en part par un des éclairs s'échapant des disques. L'autre croisa une ultime fois le regard de Zek'voz et des engeances du vide qui avaient surgit dans son dos l'écrasèrent. L'image du dieu ancien disparu, comme repu du sang versé.

ils étaient faibles, vous l'êtes aussi, choisissez bien vos allégeances héros, elles peuvent vous conduire à votre perte

"J'Y SUIS PRESQUE" Cria Mortida dans les hauteurs de la salle

Le disque surchauffa une seconde fois, sa vitesse toujours grandissante, Thrazfon essuya un coup de pate qui failli briser son bouclier, une horde de silithides commençait presque à submerger nos lanceurs de sorts privés de l'appuie de leur démoniste. Skeld et Carli echangèrent un regard, ils commencèrent tout deux à psalmodier des paroles dans une langue oubliée qui sonnait comme des notes de musique.

Le chant des prètres repoussa tout les silithides aux confints de la salle et envelopa l'arrière garde dans un bouclier de lumière, chacun pouvais incanter en paix mais, ils le savaient, pas pour très longtemps.

"Morti ! FAIS ! UN ! TRUC ! PUTAIN !"

Le disque pris en vitesse mais ne s'arreta pas cette fois, il semblait continuer à tourner, toujours et toujours plus vite

il est trop tard pour vous

Trois yeux s'ouvrirent dans l'ombre du fond de la salle

Ils fixèrent Cypress qui, au milieu du combat commença à avancer calmement comme si le monde s'était arreté autour de lui

"Cypress !" Hurla Khadi en sautant pour le stopper. "Non !" Awoke lui attrapa le bras "Il a déjà passé la barrière, c'est trop tard pour lui"(modifié)

Cypress avait en effet passé la barrière de lumière, mais ne fut pas dechiqueté par les Silithides, ils s'ecartèrent pour le laisser passer jusqu'à ce qu'il atteigne le bout de la salle.

"THRAZ, DEGAGE !" La réprouvé fit un bond jusqu'à son chef et l'éloigna de Zek'voz. Au même moment le disque se dégonda sous l'effet de sa vitesse et parti en ligne droite écraser le Héraut de N'zoth contre le mur. Le silence se posa sur le champ de bataille. Personne n'osait parler tant que la poussière n'était pas retombée. Une fois que cela fut fait, ils purent tous savourer leur amère victoire devant le cadavre rompu et écrasé de Zek'voz.

"Où est Cypress ?"

Chacun tourna le regard vers le fond de la salle

Oui, il est prêt.

Son esprit est brisé, il sert son vrai maitre desormais

Les trois yeux disparurent alors dans l'ombre qui les avait vue naitre

Le chaman était là, à genou au sol son corps avait pris une couleure violacée

"Cypress tout vas bien ?" Dit Khadi en s'approchant.

Un éclair d'energie du vide s'échapa du corps de l'orc prèt à annihiler la chasseuse.

Gorthael attérit juste à temps, dans sa forme de démon, il absorba le trait en protegeant Khadi de ses ailes.

Il se redressa, se retourna vers Cypress. "Pardon mon ami" Un éclair vert jaillit de ses yeux qui reduisit le chaman corrompu en cendres.

Le chasseur de démon tomba à genoux devant les restes de son ancien compagnon, un lourd silence tomba dans la pièce, tous furent abassourdit mais aucuns n'osaient douter de la légitimité du geste de Gorthael tant la presence maléfique qui émanait du chaman leur avaient glacé le sang.

Thrazfon posa la main sur son épaule et l'aida a se relever. "Il faut continuer, nous pleurerons nos morts plus tard."

Gorthael acquiessa. Le silence fut vite brisé par les bruits d'antique mécanismes qui venaient de s'activer, D.A.M.E avait reussi à rétablir la moitié des système de sécurité. L'assemblage titanesque attendait devant la porte.

L'Offensive sorti, le coeur lourd, en contrebas, le simulacre de sang s'était brisé tuant tout les trolls de sang alentours, une seule silouhette restait debout au milieu de la plate forme, une silouhette bien connue des aventuriers.

"Zul .." Soupira Grinch.

Le prophète leva les yeux et sourit.

"Le dieu du sang réclame vos vies, vous nous avez suffisament encombrés, pendant trop de temps, j'ai vu vos destins, j'ai vu le mien. L'Offensive meurt Aujourd'hui !"

Tout autour de lui, une véritable armée de trolls de sang se regroupa, descendant des murs, grimpant du précipice au point que l'ont ne voyait plus le sol. Tous commencèrent à charger, grimpant à grande vitesse l'immense escalier qui les séparaient du groupe.

"Bartholome, Lebonkencer, Alekskull, Kolino, Lehzy. Ouvrez nous la voie."

Réagissant instantanément aux mots de leur Généralissime, les démonistes et le mage s'éxecutèrent, le ciels s'assombrit et un véritable cataclysme s'abati sur les trolls de sang, les flammes explosèrent les carcasses affaiblies par le blizzard et les râles d'agonie retentirent dans tout le complexe d'Uldir.

Grinch pris sa forme de raptor, Thrazfon pris place sur son dos et mena la charge à travers le feu et la glace. Les Chasseurs de démons s'abbatirent sur le champ de bataille dans une explosion gangrenée et lacerèrent tout ce qui passait à leur portée. Les flèches volaient, Warsrock et Talahtos s'amusaient de leur mieux semblant inarrétable et massacrait à tours de bras la légion qui les entourait. Les Halos des prêtres brulèrent la chair corrompue des zélotes de Ghuun et revigorèrent leurs alliés. La brume pansait les blessures et toute la puissance des druides teint le groupe en vie pendant qu'il affrontaient cet assaut infini. Arkhaam et Mortida bondissaient de pretresse en pretresse ne laissant que des cadavres décapités derrière eux.

Bientot seul Zul restait, encerclé par la guilde, chacun couvert de sang de la tête au pieds. Thrazfon s'avança et le saisit à la gorge, le soulevant à un mètre du sol. La gorge écrasée, le prophète dit péniblement. "L'Offensive Cramoisie meurt aujourd'hui et ta misérable Horde suivra, vous finirez eventrés comme votre imbécile de Vol'jin." Thrazfon ressera sa poigne et approcha l'oreille de Zul jusqu'à sa bouche. "Pour Zandalar et pour la Horde." L'épée du guerrier transperça Zul de part en part, il l'amenna au bord du précipice et l'y jeta.

Thrazfon se retourna vers ses camarades et leva son épée maculée de sang. "Pour Zandalar, pour la Horde !" Tous saluèrent et reprirent. "POUR ZANDALAR, POUR LA HORDE !"

"Niveau de corruption critique, protocole de purge necessaire." D.A.M.E activa le dernier module, le sol de la plate forme s'ouvrit, la guilde avança vers le bord et, à nouveau, un silence de mort se posa sur le groupe. Le Cthraxxi qu'ils n'avaient pas reussi à arreter en Vol'dun les attendait plus bas, bien decidé à bloquer la route vers son maître.

"On pourrait trouver une très grosse pierre et lui jeter d'ici ?" Baneng fut fusillé du regard par l'intégralité des membres.

Mythrax semblait immobile, endormi. L'Offensive profita de ce moment de latence pour descendre aidée des cordes des voleurs et des benedictions des prêtres. Ils se retrouvèrent ainsi tous face à l'abomination qui leur barrait la route à quelques dizaines de mètres d'eux.

D.A.M.E se téléporta à leurs cotés. " Je peux affronter cette créature, mortels, Ghuun vous attend dans la salle suivante, allez y et activez le procéssus de réorigination."

Une breve discution se fit au sein de la troupe mais tous finirent par accepter cette idée. La Gardienne brandit son marteau et, en une fraction de seconde, un rayon provenant du mécanisme au dessus d'eux s'abatti sur Mythrax l'immobilisant. "Allez y !" A ces mots, le groupe entier s'engoufra dans le tunnel menant à la prison du dieu très ancien, l'air empestait, les murs suintait et le sol était recouvert de champignons largant à chaques pas des spores nauséabonds. Après de longues minutes ils arivèrent enfin dans la dernière salle, l'achèvement de leur périple en Uldir. Ils contemplèrent le paroxysme de corruption qu'était devenu cette pièce mais le processeur semblait intact.